Retour
1 sur 7

Lighthouse for good, de retour en Bretagne pour une nouvelle aventure !

3 mai 2022

L’aventure…le large… partir… vivre… rencontrer…partager…vibrer.
Rêver.
Voilà pourquoi j’aime tant venir sur Maewan et partager ces aventures, car je ne
conçois pas ma vie autrement.
Depuis toujours les voyages font partie de moi.
De ma plus tendre enfance & adolescence, jusqu’à aujourd’hui, les voyages ont
rythmé ma vie.
Voyage pour le plaisir, par obligation professionnelle de mes parents, pour les
compétitions en kite durant une dizaine d’années, pour les trips, ou pour l’aventure,
tout simplement.
J’ai donc eu la chance de partir 3 fois en expéditions sur ce mythique voilier en alu,
Maewan. Au nord dans le détroit de Béring, plus au sud dans le Pacifique, et
encore plus au sud en Patagonie.
Cette fois, ce sera à la maison que l’aventure se fera. Car on le sait, l’aventure est
aussi en bas de chez soi.
Pourquoi cette expédition bretonne?
Pour ces tours de pierres bâties en pleine mer, dans des endroits les plus
dangereux du monde.
Pour les Phares. Et tout ce qui va avec eux. Gardiens, SMSM, Marins, etc.….
Les phares me fascinent depuis très longtemps. J’aime les observer, à la tombée
de la nuit, lorsque le jour s’achève, le soleil tombe dans la mer, la nuit se lève, et
les phares se réveillent, pour veiller sur les marins nocturnes.
À force d’observer et de rêver devant La Vieille, et Tevennec, à la Pointe du Raz, je
me suis dit qu’il fallait que j’aille leur rende visite, en kite.
Et lors d’une nav en Tiki avec un ami, où nous sommes allés très loin au large,
sans vouloir s’arrêter et faire demi tour, alors l’idée naissait.
J’irai à Ar Men en kite, en passant par le Raz de Sein, en saluant La Vieille , le Chat
et Tevennec.
Voilà comment l’idée est née. Combien de fois me suis je rendue à la Pointe du
Raz pour observer cet endroit, si tumultueux même par temps calme. Je me disais
qu’il nous faudra un sacré coup de chance pour y aller, car il fallait réunir toutes les
conditions en un jour: la direction et force du vent, les petits coefficients de marée,
pas de houle, et la dispo des uns et des autres.
Un an plus tard, en compagnie de Cyrille, mon compagnon, et 3 amis, nous
tentions cette traversée, avec et pour la SNSM. Tout s’est aligné cette journée de
septembre. C’était parfait. Du soleil, du vent, et tout le monde dispo. Magique. Ar
Men a accepté notre visite et nous a ouvert les portes… merci.
Alors l’envie de continuer la tournée des phares s’est faite naturellement. Aller voir
les phares du bout du monde en kite, pour les mettre en lumière, eux qui sont
dorénavant automatisés, à l’abandon, eux qui sont pourtant tant admirés. Eux qui
veillent sur tous les marins de passage, eux qui se faisaient bichonner par les
gardiens. Tant de choses à dire, à découvrir.

C’est décidé. On ira leur rendre visite en kite, et on ira à la rencontre de leurs
gardiens, afin de raconter leurs histoires, le tout sous l’œil bienveillant de la SNSM,
puisque eux aussi sont les anges gardiens des océans.
Nous voilà donc partis, Cyrille et moi, à la recherche des phares du bout du monde,
et il allait de soi qu’on allait continuer l’aventure par chez nous en Bretagne. La
prochaine étape serait donc dans le Finistère Nord, du côté de l’Aber Wrach,
Ouessant et Molène.
Et comme Maewan , revenu de son tour du monde en novembre dernier, est
revenu chez lui, à la maison, à l’Aber Wrach, l’envie de partager cette aventure
avec lui était juste une évidence. J’en parle à Erwan et Marion. je vois leurs
sourires, ils ont l’air séduit par le projet. Quand je vois Erwan checker sur Time
Zéro des phares un peu partout, les yeux pétillants, là je me dis que le projet lui
plait.
Évidement, qui peut être indifférent à ces Gardiens des océans? Surtout après un
tour du Monde, Erwan confirme que les phares ont une place particulière dans son
cœur.
Alors le projet évolue, ils vont y inclure des interventions dans les écoles de chaque
île que nous visiterons, sur le thème de la Solidarité.
La SNSM soutient le projet, ils nous accompagneront sur tout le trajet. SNSM de
L’Aber Wrach, Ouessant, Molène et Sein seront de la partie.
On se donne une dizaine de jours en mai pour s aventurer dans ces contrées de la

Mer d’Iroise…

 

Fabienne D’ortholi

À Lire aussi

L’association Maewan vous invite à partager deux soirées complémentaires durant lesquelles elle reviendra sur ses 7 ans d’expéditions à la voile : un voyage sportif, à la découverte de nouveaux ...
Découvrir

Mini-Festival sports extrêmes films et témoignages 7 ans autour du Monde

16 février 2022

Étourdis par le retour à terre, quelques mois se sont écoulés depuis les longues réflexions sur le Brésil et le quotidien des Favelas. Aujourd’hui, les tour du mondistes sont au ...
Découvrir

Vous aussi, devenez acteur de changement

28 décembre 2021

Après avoir enquêté sur l’origine et la réalité des favelas au Brésil, notre équipe est allée à la rencontre des ses habitants. Elle retient une expérience riche en apprentissages, une ...