Retour
1 sur 2

Le JOUR DU DÉPASSEMENT repoussé de trois semaines

21 août 2020

Ce 22 août, l’humanité va avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an.

Le jour du dépassement, kesako ?

C’est un calcul de l’ONG Global Footprint Network basé sur notre empreinte écologique globale.

Ces cinquante dernières années, cette date arrive toujours de plus en plus tôt, signifiant une exploitation croissante de nos ressources naturelles. En réalité, nous aurions actuellement besoin de 1.6 planètes Terre pour vivre selon nos rythmes de consommation !

Pour en savoir plus sur « le jour du dépassement » nous vous conseillons de visiter le site web. Vous pourrez y calculer votre propre jour de dépassement et votre empreinte écologique

Bon, et alors ?


Comme le montre cette image :
malgré une prise de conscience écologique générale, nous (surtout les pays développés) continuons de mener des styles de vie incompatibles avec les ressources naturelles dont nous disposons.

Cette année le jour du dépassement a reculé de trois semaines…. Et pour cause (!!!), l’arrêt forcé créé par la crise de la Covid-19. Mais, comme l’alerte la communauté scientifique, les légères améliorations constatées sur l’état du climat, la pollution, etc. ne vont pas durer sans la mise en place de changements radicaux dans nos modes vies.

Qu’est-ce que je peux faire ?

Pour commencer, je peux calculer ma propre empreinte écologique et découvrir combien de planète(s) faudra-t-il pour maintenir mon style de vie actuel.

Ensuite, je peux mettre en place des petits changements dans mon quotidien. Par exemple utiliser plus le vélo, manger moins de viande, acheter local et d’occasion etc. C’est un bon début !

Pour aller plus loin, je peux aussi m’engager dans un groupe écologiste comme Greenpeace, Extinction Rebellion ou WWF, qui lutte pour un avenir plus « vert » et pour imposer un changement au niveau politique.  Ou encore, aller voter pour un candidat soutenant des initiatives écologiques, un moyen puissant de faire entendre sa voix en tant que citoyen.

Et l’association Maewan dans tout ça ?

Notre voilier est telle une mini-terre où nous devons bien gérer nos stocks alimentaires et
énergétiques tout en respectant les rythmes de la mer et les climats extrêmes que nous croisons.

Repositionner l’Homme dans son environnement est notre raison de vivre. Et les générations futures, des vecteurs de changement individuel et communautaire ! En tout cas, nous les y soutenons, par le sport et la découverte, de véritables leviers d’inspiration. Ainsi nous sensibilisons des jeunes en France et à l’étranger sur comment mieux vivre avec des ressources naturelles limitées.

Actuellement nous préparons la prochaine expédition, en Antartique. Nous y mènerons des actions éducatives dans deux écoles primaires. Suivez nos actualités sur nos réseaux sociaux !

À Lire aussi

Après être passé sur les écrans du fameux Banff Mountain Film Festival, le film « Makatea Vertical Adventure » continue sa tournée en débarquant sur la côte ouest du Canada ! Nous sommes très contents de notre ...
Découvrir

Makatea présent au VIMMF (Vancouver International Mountain Film)

19 novembre 2020
En vue de la sortie du film « Makatea », voilà tout ce qu’il faut savoir sur la partie « sportive » du projet : du type du rocher aux acteurs locaux qui entretiennent ... Piégées entre les effets du changement climatique et les répercussions sociales et économiques de la crise Covid, les stations de ski, doivent-elles changer leur modèle économique ?  L’enjeu Depuis les débuts de ...
Découvrir

Quel avenir pour les stations de ski ?

29 octobre 2020