Retour
1 sur 5

Du dernier rapport de l’HCC à nos éco-gestes

17 juillet 2020

Le rapport du Haut Conseil pour le Climat (HCC) sorti la semaine dernière a jugé l’engagement climatique de la France comme insuffisant pour faire face à la crise climatique. Partager ce qu’il se passe au niveau national, c’est important mais ce qui l’est encore plus c’est de garder espoir. Chaque gestes compte! Et nous, ça nous a donné envie de partager avec vous nos eco-gestes quotidiens…lisez jusqu’a la fin de article pour savoir les petits éco-gestes adoptés par l’équipe à terre de Maewan!

2019 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en Europe. Le rapport qui vient de sortir observe une amélioration dans la gouvernance, avec une amélioration majeure de la transparence sur l’impact environnemental de l’action de l’Etat. Malheureusement, le recul de 0.9 % sur les émissions de CO2 est bien loin de l’objectif de réduction du 3 % assumé pour 2025. Cela suit les trajectoires des dernières années, avec le transport, l’agriculture, le bâtiment et l’industrie étant les secteurs les plus pollueurs.

S’il y a une seule chose à retenir du rapport, c’est que la France devrait « d’abord, ne pas nuire ; ensuite, construire pour la transition bas-carbone ». L’impératif donc est de ne pas soutenir les secteurs économiques les plus néfastes pour l’environnement pendant la reprise économique.

En lisant cela, nous pouvons nous sentir désoeuvrés, perdus et avec peu d’outils pour influencer sur les évènements qui se déroulent « loin » et « au-dessus » de nous. Mais nous refusons de nous faire submerger par ces actualités si peu rassurantes. Les actions collectives visant à mettre pression sur l’Etat et les industries polluantes sont indispensables autant que nos éco-gestes dans notre quotidien. Et puis, il faut bien avouer que ca nous fait du bien!

Il y’a beaucoup d’éco-gestes que nous pouvons adopter dans notre style de vie, certains demandent un fort engagement, d’autres sont compatibles avec des compromis. À notre avis, c’est ce qui compte, c’est l’engagement que chacun de nous peut faire à son niveau et ainsi contribuer à la solution collective. Du coup, nous avons alors demandé à l’équipe de Maewan leurs éco-gestes au quotidien:

      Tiphaine “Titi”, Responsable Evénementiel : “J’essaye d’acheter local dès que je peux, ainsi que d’occasion et je donne toujours tout ce dont je n’ai plus besoin et ce qui peut encore être utilisé”

       Janet, Administratrice: « Avec ma future installation au Burkina Faso, je suis en pleine réflexion pour adapter mes éco-gestes actuels en Franceafinde réduire mon impact sur l’environnement également là-bas, où la gestion des déchets n’est pas tout à fait la même. J’y pense aussi pour la construction de ma future maison : quels matériaux locaux utiliser pour l’isolation, limiter l’entrée de la chaleur et donc pour ne pasutiliserde climatisation »

        Jonathan “Jonny”,Responsable Digital: Depuis cinq ans j’ai considérablement réduit ma consommation de viandes. Etant né et ayant grandi dans des villes, j’ai changé mon style de vie pour passer plus de temps en contact avec la nature, qui à mon avis, est indispensable pour développer notre sensibilité environnementale et s’engager à fond dans  la mise en place d’éco-gestes quotidiens.

         Erwan “Wawan”, chef d’expédition: j’essaie de réparer, ré-utiliser les choses pour ne pas jeter et racheter. Je privilégie les produits solides et durable plutôt que fragile et instantanés.

         Marion: À la maison, je suis « responsable des courses »… j’ai pas trop le choix, Erwan ne supporte plus d’entrer dans un magasin. Du coup, j’ai supprimé tous les emballages à l’aide de sac en tissus et bocaux en verre. Je vais chercher le lait à la ferme et c’est Erwan qui fait les yaourts, chacun son taf!

Pour savoir plus de ce que s’est passé chez Maewan, lisez notre article de la reprise: https://bit.ly/2OwrFrU

 

 

À Lire aussi

Une étude génétique menée par l’Université de Stanford montre qu’il y a eu des contacts entre Amérindiens et Polynésiens bien avant la conquête Européenne. Nous avons eu la chance de ...
Découvrir

Percée sur les contacts entre Amérindiens et Polynésiens

04 août 2020
Alors qu’en 2016 nous arrivons à Point Hope après avoir traversé la mer de Bering, nous apprenons comment les descendent des premières gens à s’installer sur le continent Americain change ...
Découvrir

Témoignage: Impact locale du réchauffement climatique sur Pointe Hope

27 juillet 2020
Tanguy De Lamotte a été une des personnes clefs de la préparation de l’expédition Maewan. Avec ses compétences techniques et son expérience il a aidé Erwan dans le choix du bateau, le matériel, ...
Découvrir

Nous discutons avec Tanguy de sport, engagement et environnement

24 juillet 2020