Retour
1 sur 8

Où sommes-nous ?

2 avril 2020

Hivernage Patagon

Petit à l’école, la ville d’Ushuaia semblait inaccessible, le plus au Sud du monde, là-bas en Patagonie. Mais non c’est faux, Puerto Williams est encore plus au Sud et c’est la destination choisie pour hiverner Maewan!

Nous arrivons dans le port du Micalvi, ce vieux cargo échoué qui sert de pontons et nous nous mettons à couple d’un autre voilier, en septième position.

Puerto Williams est une ville militaire qui se développe et compte presque 3000 habitants aujourd’hui. Un aéroport, une école, un hôpital, des commerces, un port pêche tout neuf doté d’un travel lift, ces grues sur roues pour bateaux….

Avec Gérald, nous allons rapidement voir la capitainerie et essayons d’organiser une place, pour hiverner Maewan au sec, sur la terre ferme. Je ne suis jamais tranquille de le laisser dans l’eau et les dernières leçons ne sont pas là pour me rassurer.

Au bout de quelques aller-retours, ils me trouvent une place jusqu’en septembre. Parfait, je compte bien repartir à cette époque. Sauf que le grutier est parti aujourd’hui, en vacances pour quinze jours! 

Je profite alors de ces quinze jours pour aller rencontrer la directrice de l’école et le club Nautique « CEDENA » qui accueille et forme tous les enfants de l’île gratuitement aux sports nautiques. Ils en profitent pour me parler de l’histoire de l’île, des Yagans, de la préservation de leur environnement. Nous partageons les même intérêts, nous décidons ensemble de construire une intervention Maewan à notre retour avec Marion.

Quinze jours passent. L’épidémie du COVID-19 se propage, les aéroports ferment. Le grutier revient, je sors Maewan de l’eau et le stabilise avec des troncs ajustés à la tronçonneuse. J’attache le mât à la barrière, au cas où les vents soufflent trop fort… Le temps de faire les papiers et hop je suis à l’aéroport qui ferme! Heureusement un petit avion fait l’aller-retour, jusqu’à Punta Arenas, je rentre en France.

À très vite Maewan, nous reviendrons en pleine forme et avec une motivation sans faille pour les prochaines aventures!

À Lire aussi

Une étude génétique menée par l’Université de Stanford montre qu’il y a eu des contacts entre Amérindiens et Polynésiens bien avant la conquête Européenne. Nous avons eu la chance de ...
Découvrir

Percée sur les contacts entre Amérindiens et Polynésiens

04 août 2020
Alors qu’en 2016 nous arrivons à Point Hope après avoir traversé la mer de Bering, nous apprenons comment les descendent des premières gens à s’installer sur le continent Americain change ...
Découvrir

Témoignage: Impact locale du réchauffement climatique sur Pointe Hope

27 juillet 2020
Tanguy De Lamotte a été une des personnes clefs de la préparation de l’expédition Maewan. Avec ses compétences techniques et son expérience il a aidé Erwan dans le choix du bateau, le matériel, ...
Découvrir

Nous discutons avec Tanguy de sport, engagement et environnement

24 juillet 2020